Le blog de kham

HOTFILE traité de Pirate.

Après MEGAUPLOAD c'est au tour de HOTFILE d'être dans le colimateur.

 

hotfile1

 

La MPPA ( Motion Picture Association of America link ) s'en prend à l'hébergeur de fichiers en ligne HOTFILE et l'accuse d'être le paradis du piratage où selon l'association, 90% des fichiers en téléchargements sont soumis au droits d'auteurs. 

 

HOTFILE, tout comme RAPIDSHARE ou encore DEPOSIFILES, est l'un des dix plus grands sites de partage de fichiers. 

 

En février 2011 une plainte avait été déposée par la MPPA contre cet hébergeur avec à l'appui des dizaines de documents judiciaires.  Une étape supplémentaire vient d'être franchie puisque la MPPA a déposée une requête en jugement sommaire devant une Cour du district de FLORIDE. Ils espérent ainsi éviter un long procès et arriver à une fermeture rapide du site.

 

Toujours d'après la MPPA, le modèle HOTFILE est indissociable de celui de Megaupload. HOTFILE tire profit de la violation des droits d'auteurs, tout comme les autres services qui l'ont précédé,  Napster,  Grokster,  IsoHunt et Limewire.

  
"Plus de 90% des fichiers téléchargés à partir de Hotfile sont soumis au droit d'auteur et sont donc des contrefaçons, et presque tous les utilisateurs Hotfile violent les droits d'auteurs."

Cette dernière statistique provient de la recherche menée par l'Université de Pennsylvanie par le  professeur Waterman Richard au nom des studios de cinéma. Waterman a conclu que 90,2% de tous les téléchargements quotidiens sur Hotfile sont contrefaits, par opposition à 5,3% qui sont clairement non-contrefaçon.

 

Source : link

 

Reste à savoir si le FBI va faire son show dans cette histoire.

En tout cas il est clair que la guerre est déclarée aux Direct Download. Mais y a du boulot, HOTFILE est hébergé au Etats-Unis (Je le sais j'ai lancé mon FlagFox, voir un de mes articles) donc facile à faire fermer mais comment faire pour les autres comme DEPOSITFILE qui lui est à Chypre ?

 

baby kham 6

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article